Citoyens Unis c’est Qui ? Citoyens Unis pour quoi Faire ?

, par  Webmaster , popularité : 68%

Qui sommes-nous ?

Au lendemain des élections municipales de 1995 où la droite arrive avec des projets inquiétants, des habitants ont réagi. Venant d’horizons divers - parents d’élèves, adhérents d’associations humanitaires, de défense des droits de l’homme..., militants, « déçus » des partis politiques « traditionnels », syndicalistes, « simples citoyens », hommes, femmes, retraités, chômeurs, actifs, habitants de tous les quartiers, ...- ils se sont regroupés et constitués en association sous le nom de « Citoyens Unis pour Châtenay-Malabry ».

Les statuts de l’association, très ambitieux, reflètent la démarche et l’engagement des adhérents dans la vie locale : « cette association a pour objet de rassembler toutes les personnes souhaitant se concerter et agir pour préserver et promouvoir un développement harmonieux de Châtenay-Malabry, fondé sur la solidarité, la justice sociale, l’équilibre écologique, un effort soutenu pour l’éducation et la culture, l’essor de la démocratie locale, en contribuant à créer les conditions d’une implication citoyenne active ».

Les principaux objectifs sont de transformer les relations des citoyens à la politique en contribuant à une meilleures connaissance de la situation locale, des choix et enjeux dans tous les domaines de décision du pouvoir municipal et d’amener le plus grand nombre de Châtenaisiens à être pleinement acteurs de l’avenir de leur commune. C’est donc logiquement que nous avons présenté une liste citoyenne aux élections municipales de 2001 et obtenu 17,21 % des voix, l’un des meilleurs résultats de liste associative en France. Nous avons trois élus au Conseil municipal.

Que faisons-nous ?

Citoyens unis mène une réflexion approfondie sur ce que peut et doit être une démarche participative, sur la transparence du fonctionnement municipal et du circuit de décision, sur la fiscalité et le budget participatif et sur tous les domaines de la vie dans la cité - urbanisme, solidarité, culture, développement économique, santé, jeunesse...
Ainsi, nous avons élaboré une « charte pour démocratiser radicalement la gestion municipale de Châtenay-Malabry ». Cette charte présente les valeurs portées par l’association et les engagements pris lors de la campagne pour les municipales.

Suite à l’augmentation, sans précédent de 76%, des impôts locaux, en 1996, pendant trois ans, notre association s’est engagée dans le contrôle des comptes de la mairie de Châtenay-Malabry. Cette analyse a mis en lumière de nombreuses erreurs et permis de prouver que la politique de hausse des impôts entreprise par la nouvelle majorité n’était pas justifiée. D’ailleurs, la pression fiscale a baissé l’année suivante. Cette action nous a permis d’aborder de façon originale, sur le terrain, la complexité des finances locales et de nous familiariser à ce domaine.

Nous organisons régulièrement des conférences-débats publiques (une quinzaine à ce jour) avec intervention de spécialistes extérieurs sur des thèmes tels que « Développer l’emploi », « Droit de cité pour la santé », « Violences et insécurité : pour en parler autrement », « Le budget participatif, une utopie possible », « L’eau, patrimoine commun ou source de profit ? », « Entre décentralisation et intercommunalité, quelle est notre place de citoyens ? », « Regards sur la citoyenneté et les nouvelles formes d’engagements »... Ce sont des occasions de véritables échanges et de réflexion, de partage d’informations et de compétences.

Nous publions un petit journal, « quoi de neuf ? », distribué dans les boîtes aux lettres. C’est un moyen d’information sur les actions et réflexions de l’association. Sa régularité dépend malheureusement de nos disponibilités financières (1 ou 2 par an).
L’association agit, se positionne, intervient ponctuellement selon l’actualité châtenaisienne, par exemple :

  • lors de la hausse de la taxe d’habitation de certains logements de la Butte Rouge,
  • lors de la démolition des immeubles de la Place Léon Blum,
  • sur le projet autour de l’école Suzanne Buisson,
  • sur tous les projets d’urbanisme de la ville,
  • lors du décès de Georges Mondésir au cours d’une intervention policière,
  • lors de l’arrestation de jeunes dans le hall de leur immeuble...

Citoyens unis est en relation avec d’autres associations de citoyens et a créé des liens plus particulièrement avec des associations de villes voisines avec lesquelles s’échangent des informations, se construisent des actions communes, notamment lors des dernières élections...

L’action des trois élus est complètement imbriquée dans celle de l’association. Elle apporte une plus forte légitimité locale. La préparation des conseils municipaux, la difficulté de faire entendre sa voix dans le cadre peu démocratique d’un conseil municipal, la relation avec les autres groupes de l’opposition, le retour d’information aux habitants représentent une part importante de la mobilisation.

Actuellement, nous sommes une petite centaine d’adhérents, plus ou moins actifs au sein de cette association. Il est clair que pour poursuivre les chemins ambitieux vers la démocratie participative, il faut sans cesse faire entendre nos idées, trouver de nouveaux moyens d’actions, trouver de nouvelles forces, attirer de nouveaux adhérents... Et plus concrètement, si nous voulons vraiment agir sur la vie locale, sur des dossiers urgents comme l’aménagement du centre ville, il faut être nombreux à se mobiliser.