Octobre 2006 : Petite histoire du parc de la mairie, du centre ancien et du reste...

, par  Webmaster , popularité : 19%

Petite histoire du parc de la Mairie, du centre ancien et du reste…

En mars 2001, le candidat G. Siffredi écrivait : « Notre projet de Centre-Ville : mettre en valeur les bâtiments communaux - les 2 anciennes mairies-, respecter et embellir le parc de la Mairie. » Mars 2003, la majorité municipale déclasse du domaine public les parcelles du parc de la Mairie qui deviennent « vendables ». Face à notre opposition, G. Siffredi martèle que seule “la frange du parc est concernée”…

Au Conseil municipal du 13 novembre 2003, nous apprenons que la Mairie vend au promoteur SEERI/FONCIA plus de 11.000 m2 du centre ville pour 6,7 millions d’euros, sans contrainte d’aménagements particulière.

Depuis, comme chacun peut le constater, nos craintes d’un bétonna- ge excessif se concrétisent. Les immeubles décrits comme R+2+Combles comportent 3 étages de proportions démesurées sans rapport avec les maisons de ville démolies. Aucun nouveau commerce n’est apparu, la poste réinstallée est exiguë…

Février 2005 : la majorité municipale modifie le POS du centre ancien autour de l‘église et vote la démolition de l’îlot de la phar- macie pour “élargir le trottoir dans la rue du Docteur le Savoureux”. Été 2006, les nouvelles constructions le long du parc sont collées à la chaussée, ne laissant plus d’espace au trottoir…

« Respecter et embellir le parc, la frange du parc, le trottoir élargi… »

Que chacun se rende compte maintenant par lui même, lorsque les effets d’annonce sont passés…Aujourd’hui les rues J.Longuet et du Dr le Savoureux ainsi que la parc de la Mairie sont irrémé- diablement dénaturés. A qui le tour ? La clinique des Vallées ? Les alentours de l’église ? La rue des Prés-Hauts ? La cité jardin ? Jusqu’où ira cette fièvre du bétonnage ?

Geneviève Colomer, Jean-Marc Charasz, Murielle Hardy