Juin-Juillet-Aout 2006 : Le Centre de Santé va-t-il fermer ?

, par  Webmaster , popularité : 40%

Ainsi en a décidé M.Siffredi, sans aucune réelle concertation avec les personnels de santé ou avec les usagers du Centre, ces derniers seulement avertis par courrier une fois la décision prise. Malgré notre opposition, cette fermeture a été votée par la majorité municipale le 30 mars. Nous vous en alertions dès le mois d’avril. De très nombreux châtenaisiens s’en sont émus, ont vivement réagi depuis.

Il y a des dizaines d’années que nos concitoyens, et en particulier des habitants de la Butte Rouge, se font soigner au Centre de santé. Dès 1995, il a semblé que cet équipement nétait pas une priorité pour le nouveau maire : manque d’entretien des locaux, fermeture du service de cardiologie, d’ophtalmologie, limitation des heures d’ouverture moins adaptées aux gens qui travaillent, prises de rendez-vous restrictives...ont entraîné une réduction des services offerts. Après il est facile de dire que la fréquentation est en baisse !

En effet, l’argument premier de cette fermeture est l’insuffisance de patients : avec comme seule référence le fait qu’un peu plus de 340 personnes aient choisi un médecin du centre comme médecin traitant déclaré. Mais il faudrait y ajouter les enfants de moins de 16 ans, les personnes suivies par les spécialistes- gynécologie, dermatologie, ORL, rhumatologie, pédicurie- ainsi que la chirurgie dentaire, les soins infirmiers, les prélèvements, le laboratoire, la kinésithérapie, sans oublier les consultations du planning familial et des tests de dépistage. C’est une offre médicale importante et de qualité, rendant un vrai service de proximité et d’écoute, qui va disparaître.

Le maire dit que, dans notre secteur, l’offre en matière de soins est amplement suffisante : c’est oublier beaucoup d’éléments ! Même si les médecins généralistes de la Butte Rouge sont de secteur 1, permettant donc le meilleur remboursement de la sécurité sociale, ce n’est pas le cas de tous les médecins, et encore moins des spécialistes. Et comment oublier la disparition des cliniques châtenaisiennes ? Tous ceux qui ont du aller à l’hôpital privé d’Antony n’oublient pas qu’il est moins facile d’accès et que les dépassements d’honoraires y sont monnaie courante !

Il n’est facile pour personne de changer de médecin. Si les bénéficiaires de la CMU ne seront pas pénalisés financièrement, ils ne trouveront plus la même proximité. Et ceux qui sans avoir de bons revenus ne bénéficient pourtant d’aucune aide , Ceux qui n’ont pas les moyens de souscrire à une mutuelle ? Ils auront le choix entre moins bien se soigner ou faire appel à des « bons de la mairie », comme l’a suggéré le Maire en conseil municipal ! C’est ainsi qu’il se réserve de traiter ses administrés en difficulté... Parallèlement, M. Siffredi annonce la « création d’un Espace Prévention Santé ». C’est bien, mais la prévention, nécessaire, ne peut remplacer les soins indispensables.

En créant et animant ce Centre de Santé qui portait le nom d’Anne Noury, médecin, résistante morte en déportation, la gauche avait agi pour le bien des châtenaisiens. Aujourd’hui, avec la droite, seuls les intérêts financiers semblent primer. Avec Georges Siffredi, Châtenay-Malabry recule ! Quelle politique sociale ? Quels lieux d’écoute et de soins ? Quelle vie dans les quartiers ?
Ensemble, élus de gauche, nous dénonçons cette nouvelle atteinte au service public. Pour nous, la priorité est de maintenir et de développer la qualité des soins dans les services de santé les meilleurs et les plus complets pour tous !

Tribune commune des élus « Chatenay-Malabry Solidaire » « Citoyens Unis pour Chatenay-Malabry » « les Verts »