Réunion publique le jeudi 3 octobre 2019 La Butte Rouge, « Un modèle d’écoquartier pour tous » Réunion publique

, par  Webmaster , popularité : 45%

La cité-jardin de la Butte Rouge

Un modèle d’habitat écologique pour tous

Une troisième réunion publique a lieu cette année

jeudi 3 octobre 2019 à 20h

au Centre protestant de Robinson, 36 rue Jean Longuet , 92290 Châtenay-Malabry

avec

  • Bernard TOULIER, Conservateur Général honoraire du Patrimoine, Architecte, Historien de l’architecture.

« Quel avenir pour le patrimoine des cités-jardins. » Etudes comparatives sur les cités-jardins construites en Europe pour un classement Unesco.

  • Bernadette BLANCHON, Architecte, Maitre de conférences à l’ENS Paysage Versailles-Marseille.

« Paysage de la cité-jardin de la Butte Rouge : enjeux et potentiels. »

  • Louis SIRVIN, Architecte, petit-fils du concepteur de la cité-jardin de la Butte Rouge.

« Diagnostic pour une réhabilitation douce, respectueuse du lieu et des habitants ».


Jean-Louis COHEN, architecte et professeur au Collège de France, historien d’art, démontrait lors de notre première conférence que ce patrimoine, joyau de l’urbanisme et de l’architecture du 20ème siècle à destination des classes laborieuses devait être sauvé et valorisé.

Lors d’une deuxième réunion avec Marie-Hélène BACQUÉ, sociologue et urbaniste, professeure d’études urbaines à l’Université Paris Ouest Nanterre et Daniel BREUILLER, Vice-président de la Métropole du Grand Paris chargé de la nature en ville ont fait le bilan de 30 années de rénovation urbaine.

----------------------------------------------------

Notre troisième volet aborde l’avenir de ce patrimoine. Ce modèle historique d’urbanisme social humaniste a été inspiré par les théories du mouvement moderne des « cités-jardins » de E. Howard au début du XXe siècle. Elle reste un lieu de mémoire de 80 ans d’urbanisme et de construction en France. Plusieurs cités-jardins, dont celles de Suresnes et de Stains sont protégées. La cité-jardin de Berlin est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les épisodes de fortes chaleurs de cet été nous ont fait ressentir à nouveau la difficulté à vivre dans des villes minérales. De plus, le coût écologique et financier d’une démolition-reconstruction préconisée par l’ANRU et la municipalité de Châtenay-Malabry ne peut être qu’exorbitant.

Une réhabilitation douce, respectueuse du caractère de la Butte Rouge, de l’environnement, et de ses habitants, c’est non seulement possible mais surtout nécessaire et indispensable.

La Butte Rouge reste le meilleur exemple de la ville respirable imposée par le dérèglement climatique.

Nous sommes soutenus par :

ENVRONNEMENT 92

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT IDF

SITES ET MONUMENTS

DO.CO.MO.MO.

Comment se rendre :

RER : ligne B Robinson
Bus 195 -294
Stationnement : parking Châtenay Malabry centre ville - 66 rue Jean LONGUET