QUELLES PRIORITES POUR LE 92 ? 5 mars 2011 à 15h

, par  Webmaster , popularité : 78%

Centre de Loisirs Jules Verne, place de l’enfance à Châtenay-Malabry

Samedi 5 mars à 15 heures

Aux prochaines élections cantonales des 20 et 27 mars 2011, nous élisons notre représentant au Conseil Général qui gère le département des Hauts de Seine.
Quels sont les enjeux de ce scrutin ?

Il y a sûrement des enjeux politiques quand nous voyons MM. Devedjan, Jean Sarkozy et même Pasqua de retour avec Madame Balkany s’en disputer la présidence, et Monsieur Georges Siffredi qui demande à être de la partie..
Mais pour nous, habitants de Châtenay-Malabry, les retombées sur notre vie quotidienne sont directes car le département intervient dans de nombreux domaines : allocations sociales, logement, transports, accueil des jeunes….

Acceptons-nous de laisser agir, sans contre-poids, une droite politicienne qui règne en maître et démolit le tissu social à tous les niveaux du pouvoir : ville, intercommunalité, département, gouvernement ?

Nous, à Citoyens Unis, nous pensons que seule une gauche forte peut remettre le pays dans les bons rails ; et une gauche forte, c’est une gauche riche de ses différences.

C’est pourquoi, bien que Citoyens Unis ne soutienne lors cette élection cantonale de 2011, aucun candidat de gauche en particulier, nous ne pouvons rester absents, surtout face à une droite sûre de sa victoire et représentée cette fois-ci par Georges Siffredi lui-même.
Nous recevrons donc le samedi 5 mars les candidats de gauche engagés aux élections cantonales pour le 1er canton de Châtenay-Malabry,
par ordre alphabétique :

  • Michèle Canet, Conseillère municipale de Châtenay Malabry, Conseillère Générale et Présidente du groupe parti Socialiste - Europe Ecologie - Les Verts du Conseil Général
  • Dominique Cardot, conseiller municipal de Malakoff et candidat du Front de Gauche
  • Cécile Franchet, conseillère municipale de Châtenay-Malabry et candidate d’Europe Ecologie Les Verts