Lettre aux adhérents n°47

, par  Webmaster , popularité : 93%

 Rentrée citoyenne

La rentrée est souvent le moment de prendre de « bonnes résolutions ».

Résolution d’être plus proche des habitants en multipliant les actions d’approche et d’écoute des citoyens. Nous avons repris nos rencontres citoyennes du samedi matin ainsi que la réunion de retour du conseil municipal le samedi suivant, Place Voltaire ; nous avons rendu visite aux membres du centre social Lamartine lors de la 6e journée nationale des centres sociaux ; nous avons pris contact avec les responsables de la salle de prière de la cité transit que notre Maire avait fermée il y a quelques mois et qui ne réouvrira pas (voir plus loin). A noter sur vos agendas : La 17e conférence Débat devrait se tenir le vendredi 19 novembre sur le thème de la crise du logement social avec un responsable Emmaüs(sous réserve), le dal et des associations de locataires. Nous vous en dirons plus prochainement.
Résolution de mieux vous tenir informés : vous trouverez dans cette lettre un compte rendu détaillé de notre Assemblée Générale du 5 juin dernier ainsi que des 2 derniers conseils d’administration ; comme prévu depuis longtemps, le nouveau site internet de l’association est actuellement en cours de construction et vous pouvez dès maintenant consulter les pages mises en ligne et nous donner votre avis. (http://pagesperso.laposte.net/testcucm).

Un point important est fait dans cette lettre sur le rejet de nos comptes de campagne aux élections cantonales.

Vous y trouverez également les résultats des élections sénatoriales dans notre département et la position de nos élus « Grands électeurs ».

Espérons que grâce à vous nos résolutions citoyennes ne resteront pas sans lendemain.

Les présidents : Dominique VOIRON, Christian LEMOINE, Daniel RECHAUSSAT

 Compte rendu de l’assemblée générale du 5 juin 2004

28 présents (le décalage tardif de l’AG de 15h à 20h en raison de la manifestation pour la sécurité sociale a empêché certains de réorganiser leur emploi du temps du week-end)

Rapport moral :

Bilan de l’activité depuis la dernière AG

1- Soutien aux élus - préparation des commissions et des conseils - participation au conseil municipal
On voit clairement pour les adhérents une certaine difficulté à maintenir une présence régulière au conseil . Elle est pourtant bien nécessaire étant donné l’ atmosphère irrespirable créée par le Maire qui accuse sans cesse l’opposition de « faire de la politique », les écrase de ses observations malveillantes et de ses accusations sur « l’incurie de la précédente administration de la ville ». Cela vaut la peine de faire un effort pour venir aux CM, ne serait-ce qu’un moment pour se rendre compte, même pour une heure ou deux. C’est à la fois un soutien pour les élus, une occasion de comprendre le fonctionnement du conseil à Châtenay et de voir le mépris des partisans de Georges Siffredi et du maire lui-même pour leurs adversaires politiques.
NDLR : l’an dernier, les 9 élus de l’opposition se sont levés en plein Conseil, et sont sortis pour protester contre la façon dont venait d’être traitée une élue, en l’occurrence G.Colomer.

2- Actions de terrain
Un certain succès mais un nombre restreint d’initiatives étant donné le nombre d’adhérents et la disponibilité des uns et des autres

  • Contre le bétonnage du centre ancien : rue Jean longuet et Parc de la mairie : la pétition a reçu 286 signatures.
    Le groupe de travail Urbanisme constitué sur cette question pourrait reprendre à l’initiative des partis de gauche pour poursuivre leur action au sujet de l’aménagement des environs de l’église et du lavoir .
  • Action contre l’expulsion d’une habitante en Hlm à la Cité des peintres, depuis 35 ans. CUCM a cherché des solutions pour cette dame, elle a pu toucher à nouveau l’APL, mais l’expulsion elle-même a eu lieu ; depuis, cette personne a été relogée sur la Butte.
    Il semble qu’il y ait plusieurs cas de cette sorte sur Chatenay. >> projet de monter une conférence-débat sur le thème du logement

Conférences - débats
Cette année, une seule conférence thématique a pu être organisée en mai 2003 sur l’Eau, l’approvisionnement, l’accès à l’eau potable, etc avec la contribution du vice président de conseil régional et Touly d’ATTAC

  • CUCM s’est engagé dans plusieurs actions en liaison avec le Forum Social Européen, ; a participé au Comité des associations de Chatenay pour le FSE (LDH, CCFD,Ras l’Front, ATTAC, CUCM) :
    >> débat public avec Sofia de Ni putes ni soumises : 250 personnes étaient présentes, jeunes et moins jeunes, très intéressées par le témoignage et la réflexion de Sofia sur la situation des jeunes-filles dans les cités.
    Cette soirée a été suivie d’une rencontre avec des responsables d’associations de femmes d’Antony et Massy pour prolonger le débat : une rencontre de 60 personnes composée pour partie de jeunes filles directement concernées par les problèmes évoqués la veille et souhaitant fortement s’exprimer et poursuivre la dénonciation des difficultés concrètes qu’elles rencontrent dans leur quotidien avec les garçons qui contrôlent leurs fréquentations, leurs modes de vie sous prétexte de les protéger.

3 Fonctionnement de l’association
Réunions :
Réunion de bureau élargie aux élus :une fois par mois
Le CA s’est réuni quatre fois dans l’année. Deux assemblées générales extra ordinaires ont été organisées pour prendre diverses décisions liées à la campagne des cantonales.
Communication :
Nous avons produit deux numéros de la Lettre aux adhérents et seulement , un journal en octobre pour annoncer le FSE ;
La réalisation du journal représente un coût important : 750 euros Recto-Verso ou 1200 euros en format - 4 pages - pour 12000 exemplaires et l’association manque de rédacteurs.
Site Internet : actuellement, en cours de refonte
Sylvie Estevez nous explique qu’il s’agit surtout d’harmoniser les pages HTML et de mieux tirer profit des évolutions informatiques récentes ; elle travaille avec un produit éditorial libre (SPIP) ; le site sera hébergé par la Poste ; la validation de l’ergonomie générale est en cours. Il reste à produire les rubriques et les contenus. Le site peut aussi servir de base documentaire (tribunes, articles, photos) et de mémoire-calendrier pour les réunions, les commissions et les CM. Pour que le site fonctionne bien, il faudrait une dizaine de personnes pour l’alimenter régulièrement.
Relations avec les autres associations citoyennes :
Reprise à l’occasion des cantonales

4 - élections cantonales
4 - 1 La campagne et candidature commune CUCM/Verts
Dans un premier temps, l’association ne pensait pas s’engager dans cette campagne ; puis, sur une proposition des Verts, le projet a été présenté en AG extraordinaire en décembre pour se prononcer sur l’entrée en lice ou pas dans ces élections.
Problème : 52 adhérents présents seulement sur 89. Normalement le quorum n’était pas atteint, mais l’AG a décidé que le vote était quand même pertinent.

Avec les quatre options suivantes :

  • ne rien faire sinon un travail d’éducation populaire 10 voix
  • soutenir le candidat de la gauche 12 voix
  • proposer un candidat CUCM 0 voix
  • proposer un candidat CUCM-Verts 29 voix

L’AG suivante a eu lieu le 21 janvier 2004 avec les Verts pour la désignation du candidat ; aucun candidat des Verts à ce moment-là et deux candidates CUCM
Thérèse Gouet 21 voix
Geneviève Colomer 33 voix
c’est donc Geneviève Colomer qui a pris la tête de la campagne. On peut regretter cependant la position de Thérèse pour la suite qui avec Anne Marie et Jean Marc se sont très largement impliqués dans la campagne des élections régionales avec Alternative Citoyenne au détriment de la campagne des Cantonales.

La campagne s’est organisée en deux étapes : jusqu’en février, avec les Verts : production des textes et distribution des tracts, puis sans les Verts avec une équipe très réduite mais un bon travail de terrain pour discuter avec les gens, le plus souvent les samedis matin.

4 - 2 Le Bilan de la campagne des cantonales
Le score de 9% peut être considéré comme satisfaisant. Mais CUCM se présentant avec les Verts, il est difficile de dégager des conclusions pour nous. Est-ce que notre candidature commune n’a pas « brouillé notre image » ? quelles perceptions ont pu en avoir les habitants ? quelles conséquences cela pourra-t-il avoir ? plusieurs participants insistent sur le fait de reprendre notre identité, d’autant plus que le soutien des Verts n’a pas été très opérationnel dès le 1er tour.
Les Verts eux souhaiteraient continuer à travailler avec nous et demandent à créer un intergroupes des élus. Ce point sera donc à reconsidérer .
A noter notre score assez faible sur la Butte et les quartiers populaires.
Certains évoquent l’idée de s’implanter plus dans ces quartiers par une participation à diverses associations ; plusieurs rappellent que nous sommes souvent inscrits dans plusieurs engagements associatifs et militants parallèlement.

5 - Les régionales
Le projet, pour les régionales, de rapprochement du PC vers les associations a conduit plusieurs membres de CUCM à participer à des débats et des réunions en décembre pour comprendre leurs positions et savoir comment nous situer, l’idée du PC étant de partir d’un noyau dur (les militants communistes) et d’y ajouter les associatifs, pour « faire de la politique autrement ». Il a été très difficile de faire entendre nos questions et l’avancement de la réflexion sur la concrétisation de cette politique et la collaboration entre groupes a été perçu comme trop lent ; CUCM s’est retiré de ce courant [sauf Thérèse Gouet , Jean-Marc et Anne-Marie Charasz qui ont fait le choix de s’y investir à titre individuels. La liste communiste et associative a obtenu une dizaine d’élus associatifs, dont Claire Villiers (fondatrice de l’association Agir contre le chomage), et aujourd’hui Vice Présidente de la région Ile de France.]

6 - Remobiliser les adhérents
Un certain essoufflement de l’association, un résultat correct, des objectifs ambitieux difficiles à atteindre
Daniel insiste sur le fait qu’il faut une mobilisation impérative pour re dynamiser l’association ; l’évolution du nombre des adhérents a atteint un point critique.
En 2004, nous sommes 67
2003 89
2002 120
2001 154

Plusieurs suggestions ont fusé : questionner les partants, organiser un rallye, mobiliser les nouveaux (il y en a !) et une réflexion s’est engagée à partir des remarques de T. Defrance : « l’association a créé l’évènement aux élections municipales avec ses 17 % de voix, puis avec l’accompagnement des élus puis l’engagement dans les cantonales ;
« Nous avons un déficit de proximité avec les habitants ; certains d’entre eux ont des difficultés importantes de communication »
« il faut réfléchir aux types d’action à conduire et travailler avec les partis politiques pour faire avancer le travail d’éducation populaire »
Daniel rappelle que CUCM est présent auprès des habitants dans différents quartiers, tous les samedis matins dans le prolongement des cantonales : Lidl, Intermarché, place Cyrano, Parc de la Mairie, etc. Il faudrait un local mais c’est trop coûteux.
Notre expérience du retour de conseil municipal, le samedi matin suivant les CM, n’a pas très bien fonctionné ; le dernier RV a été annoncé dans la tribune de Chatenay ; ce serait donc un principe à essayer de maintenir ...
« les partis politiques réunissent les gens pour les élections ; une association devrait faire dépendre l’action politique des actions de conscientisation et ne pas confondre les deux approches »
« mais des deux côtés on n’est qu’une poignée pour conduire tous les projets »
« le champ de l’associatif n’est pas assez occupé « 
« nous avons des finalités et des méthodes différentes de celles des autres partis »
« rappelons que notre baisse d’effectifs est aussi dû aux départs des militants politiques » « il faut se méfier du repli localiste ; beaucoup de décisions ne sont pas prises à ce niveau ; mais la politique ce n’est pas seulement la participation aux institutions »
« il nous faut trouver une pédagogie d’arguments et en même temps d’actions : comme Toit et Joie, ou Georges Montdésir »
« la question ce serait : comment apporter une solidarité active à des personnes dans la détresse ou la misère et il y en a ici ; il y a des signes : sous-alimentation d’enfants scolarisés, ... »
« ce qui est important pour conduire une action, ce n’est pas le nombre qu’on est, mais ce qu’on représente ! la visibilité des actions que l’on conduit . »
« Et puis, il est tout de même plus facile de combattre les inégalités ici, que dans les pays du Sud »

7 - Compte-rendu des élus :
Ils ont mis trois ans à se roder pour savoir bien traiter les dossiers et préparer les conseils mais ils ressentent un étiolement des sujets abordés en CM ;
En effet, de nombreux dossiers sont maintenant entre les mains de la SEM 92 (donc le conseil général) qui prend en charge toutes les missions d’aménagement, et d’autres dossiers sont passés à l’intercommunalité.
La vente, incontrôlée du patrimoine de la Ville :avec tout l’aménagement du Centre-ville qui passe par la Société Mixte
A l’Intercommunalité : le Paladin, la voirie, les ordures ménagères, l’assainissement, et la création de réservoirs d’eaux pluviales.

On constate clairement que toute la politique de G.Siffredi se résume à l’investissement et à la construction.

Des erreurs de gestion patentes pour :

  • le versement d’argent public à l’ONYX, société de récupération des déchets et au gestionnaire du marché de la Butte.
  • l’ échec du bus Paladin car il est très peu utilisé : son installation s’est menée sans aucune concertation, et sans étude préalable de proximité. Les habitants ne savent pas quelles sont les conditions pour y accéder (alors qu’il peut être gratuit pour une bonne partie des utilisateurs ou fonctionner avec les cartes et abonnements RATP habituels)
  • Le marché de l’esplanade est un fiasco, en particulier parce que le maire l’a fait passer dès son ouverture à une société privée.

Au cours de l’année écoulée, les élus ont émis différents vœux en CM ou des courriers au maire sur les questions suivantes :

  • Au sujet d’une structure d’accueil d’urgence pour les femmes (très gros besoins) : tous les élus de droite ont voté « contre » ! Le maire répond qu’il ne peut mettre à disposition des « logements-passerelles » parce qu’ils sont réservés aux Châtenaysiens
  • Lettre au sujet de la fermeture de la salle de prières des musulmans, diffusée par les élus CUCM à tous les élus du CM et à toutes les associations cultuelles du secteur.
  • Une réaction à l’attaque de GS vers Michèle Canet au sujet d’une « fraude « électorale »

Au niveau de la ville, de nombreuses questions à traiter qui peuvent nécessiter des interventions :

  • le déménagement du Conservatoire vers le théâtre de la Piscine,
  • le recrutement (est-il seulement prévu ?) d’un gestionnaire pour le pôle culturel
    et la définition d’une véritable politique culturelle,
  • les travaux au gymnase P.Beregovoy (infiltration d’eau),
  • une réorganisation des services de la mairie, avec une pression sur le service des élections
  • la réalisation d’un établissement de soins ambulatoires (bordure de coulée verte),
  • une zone d’activités au carrefour de l’Europe,
  • et ... deux chemins vendus à des particuliers (les gallardons, et ?),
  • les écoles- le projet d’école maternelle à 5 classes aux Mouilleboeufs, puis la transformation de l’actuelle école maternelle en école primaire « un projet intercommunal aurait mieux répondu aux besoins de ville comme le Plessis-robinson ou Sceaux. »
  • l’école Suzanne Buisson : les enseignants n’ont pas eu connaissance des plans-(finalement fournis par les élus CUCM avant les réunions avec la mairie) ,
  • la réflexion sur la suite de l’échangeur de l’A 86,
  • des études relatives à Jean Jaurès,
  • la modification du POS en centre-ville,
  • un budget municipal Environnement, fleurs etc 15 fois supérieur à celui du « domaine social », et 10 fois ?? supérieur au budget Développement de l’activité économique », voir aussi le budget du village de Noël, la révision de la dette, des études très coûteuses etc.
    Rapport financier 2003
    Les comptes de l’association sont présentés par Maurice (voir tableau recettes-dépenses)
    Les recettes sont composées à 40% de cotisations et à 60 % de dons.
    Les cotisations sont en baisse de 7 % et les dons de 11% ;
    Depuis les municipales, 42 % des ressources nous proviennent des indemnités des élus reversées par chacun des trois.
    Les dépenses sont constituées à 75 % de communication.
    Aujourd’hui nous avons 67 adhérents à jour de leurs cotisations.
    Nos moyens sont limités étant donné que le prix de la cotisation n’a pas bougé de puis cinq ans ; le bureau propose une ré-évaluation à 25 € par membre actif , 35 € pour les couples et un maintien du tarif à 5 € pour les étudiants et les personnes sans ressource.

Votes : 60 présents ou représentés
Le rapport moral est approuvé avec 58 voix et 2 abstentions
Le rapport financier est approuvé à l’unanimité.
L’assemblée approuve à l’unanimité, l’augmentation de la cotisation.

Renouvellement du conseil d’administration
A renouveler : Marie-France Barthel-Philippe Barthel-Patrick Franquet-Bernard Mottuel-Dominique Pyatzok-Dominique Voiron
Candidats : Marie-France Barthel-Philippe Barthel-Patrick Franquet-Bernard Mottuel-Dominique Voiron et trois nouveaux : Sylvie Estevez-Elisabeth Couvé Le gall-Cécile Franchet
Les candidats sont élus à l’unanimité ; le CA est composé donc maintenant de 19 membres sur les 26 prévus par les statuts.
Débat d’orientation Voir les points évoqués plus haut concernant la vie de l’association et son élargissement à de nouveaux membres, la relation avec les habitants, le soutien aux élus, etc.
Des projets d’action : une conférence-débat sur le logement fin septembre-début octobre

Un débat public sur les services publics, les menaces actuelles avec Bernard Maris ? et des responsables syndicaux locaux d’EDF, de la SS ou de la Poste

Les points rencontres du samedi matin à poursuivre pour être régulièrement en contact avec les habitants : nécessité de créer des supports : panneaux, book, texte de présentation de CUCM

La préparation des 10 ans de l’association
Sous quelle forme ? Une préparation avec d’autres associations
A préparer dès maintenant pour une mise en œuvre conséquente en septembre-octobre 2005 > Une sorte de contre-forum des associations - A suivre ...

Le journal et le site Internet : à alimenter

Proposition d’un débat sur la Culture : « une urgence, un manque flagrant de vision et de politique culturelle dans notre ville », des questions à se poser avec les Châtenaysiens à l’occasion de la réhabilitation du théâtre de la Piscine

La participation au groupe Urbanisme Centre-ville : une réunion publique est prévue le 22 juin

Une proposition de François Wolf, dans le prolongement des élections régionales, de participer au montage par des associations citoyennes de l’Ile de France (Clamart, DRD, autres...) d’un Observatoire pour suivre la politique régional et tenir les habitants informés des enjeux des décisions prises à ce niveau

  Compte rendu du Conseil d’Administration du 24 juin 2004

Ce CA a été l’occasion de revenir sur la dernière AG de l’association et notamment sur les nouvelles abstentions de membres du CA sur le vote du rapport moral des administrateurs.
A la demande d’explication de leur vote les abstentionnistes reprochent l’absence de prise de décisions collectives, l’absence d’évaluation de nos actions, ce qui a pu nuire à l’action collective.
Daniel précise que c’est avec le plus grand soin que le bureau fait participer le CA aux prises de décisions. Il n’est d’ailleurs donner au CA aucune décision ayant été prise sans son accord.
Il est demandé à Thérèse de faire partager le CA et l’Association de ses participations et actions dans la Butte Rouge. Elle fournira au CA une liste d’actions prioritaires sur la Butte dans lesquelles l’association devrait s’engager.

Constitution du bureau de l’association suite au renouvellement des membres du CA

Marie-Claude a exprimé, en réunion de bureau qui a précédé ce CA, le souhait de ne pas se représenter au poste de trésorière adjoint tout en acceptant de faire le lien avec les successeurs jusqu’à la fin de l’année.
Anne-Marie après un différend avec d’autres membres du CA n’a pas souhaité poursuivre son activité au secrétariat de l’association.
Suite à ce CA, le bureau est constitué de la façon suivant :
Daniel Réchaussat , président, Dominique Voiron et Christian Lemoine , Vices Présidents
Maurice Seiler , trésorier, José-Manuel Estevez , trésorier adjoint
Marie-France Barthel , secrétaire
Le poste de secrétaire adjoint n’est pas pourvu faute de candidat.
Planning de rotation des élus : comme peu de personnes de la liste semblent disponibles pour être membres du conseil , les élus reviennent sur leur décision de rotation.

  Compte rendu du Conseil d’Administration du 5 octobre 2004

Point sur les actions en cours :

Soirée débat sur le logement prévue le vendredi 19 novembre après-midi : Plusieurs réunions préparatoires ont eu lieu depuis la rentrée de septembre pour déterminer l’organisation de cette conférence débat : situation générale des logements sociaux , plus précisément dans les hauts de Seine et à Châtenay. Evolution de ces dernières années : expulsions, baisse de l’Apl,...
Pour débattre nous envisageons d’inviter en plus des habitants, les associations de locataires de la ville et deux intervenants : M. Garreau , animateur d’un atelier logement à la Fondation Emmaüs et Mathias Bourgarel du DAL qui connaît bien Châtenay pour y avoir habité et qui nous avait aidé lors d’une expulsion. [Hors réunion : M. Garreau n’est finalement pas disponible pour participer à cette conférence. Nous recherchons un autre intervenant]
La conférence n’a pas pour but de régler les problèmes mais d’avoir une vue d’ensemble et de faire prendre conscience de la réalité et des difficultés rencontrées par beaucoup pour trouver un logement décent, surtout pour les plus fragiles.
Thérèse nous informe d’une réunion organisée par la CGL (confédération générale du logement) qui s’est tenue dans la butte jeudi 23 septembre mais plus sur les problèmes d’achats de logement. Elle a profité de cette réunion pour soulever le problème du reclassement fiscal de certains immeubles de la butte que notre association avait demandé. Monsieur Reulier responsable d’une association de locataires lui a proposé d’être le porte parole de notre association pour poser cette question du reclassement.
L’annonce du débat se fera par tract (à préparer avant le 25 octobre)
Les élus prévoient également de faire la tribune de Novembre sur le thème du logement.

Prochains débats envisagés :
- la sauvegarde des services publics

  • le référendum et la constitution européenne, la Turquie et son adhésion. (étude-argumentaires des uns et des autres...) A-t-on à se positionner ? Il semble nécessaire d’en débattre, beaucoup de décisions seront prises à Bruxelles sans que nous puissions intervenir et auront une incidence sur notre action locale. (agir local, penser global).

Urbanisme : L’enquête d’utilité publique sur le centre ancien pour la modification du POS commencera aux alentours du 20 octobre. Une réunion de travail (partis de l’opposition- et sympathisants) est prévue mardi 12 octobre à l’école brossolette.
[Hors réunion : suite à la réunion du 12 octobre, une réunion publique est prevue le 09/11 à l’école brossolette et doit traiter des réponses à l’enquête publique et de la poursuite des actions.]

Journal : Notre dernier « quoi de neuf » remonte à un an . Daniel propose d’en créer un pour la fin de l’année . Les thèmes possibles : compte-rendu de la conférence débat sur le logement. l’urbanisme : le point de vue des élus et de l’association par rapport aux avenants votés en Conseil Municipal pour la construction de l’école Suzanne Buisson et le gymnase Beregovoy etc.

Comptes de campagne : le tribunal administratif a rejeté la demande de remboursement des frais de campagne et condamné Geneviève à un an d’inéligibilité pour les cantonales (Voir plus loin les explications détaillées). Il semble que toutes les possibilités de défense n’aient pas été exploitées aussi Geneviève doit prendre conseil auprès d’un juriste pour voir s’il y a possibilité de gagner en appel.
Dans un premier temps les explications avec le mandataire Yves Chagneau (des verts) se sont avérées difficiles. Depuis, les verts, engagés avec nous depuis le départ, nous ont assuré de leur soutien et du partage des responsabilités et des conséquences financières.
Manuel pose la question des dépenses financières si appel. Quelle prise de position de l’association ? . (Hors réunion : finalement, cette rencontre avec ce juriste a montré que notre affaire n’était pas plaidable et risquait de nous coûter très cher pour rien. Voir un point spécifique plus loin)

Toilettage des statuts : proposition de remettre l’AG au 1er trimestre et compte tenu du nombre d’adhérents actuel (73) et la difficulté à trouver des volontaires pour le CA et le bureau de revoir les contraintes (2 vice-présidents-2 secrétaires) . Voir également si dans la version actuelle quelques articles seraient à modifier.

Divers :
Education sans frontières :
Accord est donné pour soutenir le mouvement Education sans Frontières qui se bat pour la régularisation des sans papiers scolarisés.

Sénatoriales et suite : CUCM a soutenu le sénateur communiste sortant R.Muzeau . Les élus alternatifs de Clamart et Meudon ont présenté une liste des citoyens qui pour nous risquait de faire perdre le siège du communiste sortant, n’apportait rien, et ne faisait que disperser les voix . L’association et les élus ont donc fait savoir a la liste citoyenne qu’ils ne voteraient par pour elle.
A la suite de ces élections Clément de Colombes propose une réunion pour en faire le bilan et préparer l’avenir. Accord de principe mais problème de date (23 octobre) début des vacances scolaires.
Jean-Marc a eu l’occasion de rencontrer R.Muzeau ; celui-ci serait d’accord pour nous rencontrer (lui écrire).

Questionnaire Sarkozy : Sous prétexte de « démocratie participative » N.Sarkozy (en tant que PCG) a adressé aux élus un questionnaire : certaines questions ambigües à répondre par oui ou par non - les tâches qui sont de la responsabilité du CG (crèches, personnes âgées, collèges, voirie etc) à classer par priorité. De cette consultation sortiront les priorités départementales pour les années à venir.
Quelle exploitation sera faite d’un tel questionnaire ? les élus CUCM doivent-ils y répondre ? individuellement ? collectivement ? Après discussion nous décidons de consulter les autres associations citoyennes pour connaître leur réaction par rapport à ce questionnaire et peut-être faire une réponse collective.
Daniel pose la question : et nous à la place de Sarkozy qu’aurions-nous fait ? est-ce qu’on aurait fait un questionnaire ? sous quelle forme ?...
[Hors réunion : Le questionnaire destiné aux habitants du 92 est en cours de diffusion. En tant qu’association prônant la démocratie participative, il semble important d’y répondre collectivement. Nous vous invitons à nous faire part dès maintenant de vos réflexions. Une réunion sera organisée prochainement pour permettre l’élaboration d’une réponse commune.]

Débat sur les orientations de l’association :
S’engage automatiquement le débat sur les orientations de l’association : Comment instaurer une vraie Démocratie Participative quelques exemples ( à St Denis- Bobigny-Nanterre) de démocratie participative et budget participatif, les conseils de quartiers obligatoires dans les communes de + de 80000 habitants, des difficultés de mobilisation...
Actuellement l’association navigue à vue - on tâtonne- Il nous manque cette réflexion qui nous menait il y a quelques temps. On a besoin de se repositionner sur un certains nombres de sujets (politique jeunesse, culturelle, économique sur la ville... relations avec les associations citoyennes des Hts de Seine ...) - notre positionnement par rapport aux élections municipales de 2007.

Pour mener à bien cette réflexion de fond Daniel propose d’organiser un ou plusieurs séminaires.
Auparavant les séminaires étaient organisés hors de la commune (Reims-Montry). Pour permettre de réunir un plus grand nombre d’adhérents il est proposé d’organiser cette rencontre sur la ville. Une ou plusieurs cessions de journée ou après-midi . On pourrait peut-être se constituer en ateliers.