JOURNEE “DECOUVERTE A LA MAIRIE” : UN BON COUP DE PUB… POUR QUELLES RÉALITÉS ?

, popularité : 30%

Le 20 octobre dernier, à l’initiative de l’Association des Maires de
France, la mairie organisait une journée portes ouvertes. Beaucoup
de publicité pour les élus en place à moins de 5 mois des prochaines élections municipales… Surtout que Monsieur le Maire accueillait sourire aux lèvres tous ces bambins -et leurs parents- des classes de la ville. Ils répondaient à un questionnaire préparé par le service de communication intitulé « un vrai cours d’instruction civique ». Dès les premières questions apparaissaient les “enjeux” de notre ville : « quand la ville a-t-elle obtenu sa 1re fleur au Concours des Villes Fleuries ? »

Aucun petit Châtenaisien ne doit hésiter avant de donner la particularité du Village de Noël : « une piste de luge et de ski avec de la vraie neige » au cas où il aurait oublié que pour cette manifestation commerciale, la ville fait venir de la neige des Vosges en camion complétée par de l’eau glacée .. à quel coût écologique en plus du coût financier ? Suivait ensuite la présentation des services municipaux : celui des sports montrait le revêtement synthétique du nouveau terrain, qui ne doit pas convenir au rugby, puisque, malgré l’engouement national pour ce sport, le club communal est prêt de disparaître.. Celui du service social vantait le centre de prévention santé sans rappeler l’absence de soins abordables depuis la fermeture du centre municipal de santé en juin 2006, sans parler du Comité Communal d’Action Sociale dont le budget représente en 2007, moins de 1% de celui de la ville alors qu’il y a urgence quand 1600 familles châtenaisiennes vivent sous le seuil national de pauvreté. Plus loin venaient les dessins des enfants des écoles : beaucoup d ’arbres dans une ville possédant 50% d’espaces verts… soumis à une forte pression immobilière laquelle est encouragée par un maire qui fait bétonner jusqu’au Parc de la Mairie ; ailleurs curieusement une piscine aux eaux bleu turquoise est dessinée par un enfant : était-ce un rêve depuis la fermeture de la seule piscine pour les scolaires et les sportifs sur la commune ?

Devant la mairie, un enfant était assis dans la balayeuse municipale : une vocation était-elle née dans cet engin à 100.000 €, l’investissement municipal le plus important de ces dernières années avec les machines à voter ?

Au fait, rien dans cette visite « c i v i q u e » informant sur le droit de vote en ce temps de réflexion nationale sur les institutions, sur le mandat des élus, sur l’importance d’une majorité et aussi d’une opposition dans les instances démocratiques… Pourtant l’objectif de l’Association des Maires de France, en fêtant son centenaire par des portes-ouvertes de mairies, était bien de rappeler que
« la commune est la première école de citoyenneté »…

Geneviève Colomer, Jean-Marc Charasz, Murielle Hardy